Se connecter à l'Ent

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'ENT est actuellement indisponible suite à un problème indépendant de notre volonté. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément. Soyez assurés que nous faisons le maximum pour rétablir la situation au plus vite. Si vous souhaitez être informés dès la réouverture du service, merci de nous communiquer votre adresse mail. Cette adresse mail sera utilisée uniquement à cette fin et ne sera pas conservée.

Des débuts très prometteurs à l’école élémentaire Saint-Sébastien

Depuis septembre 2017, l’école élémentaire d’application Saint-Sébastien (Paris XIème) expérimente avec succès Paris Classe Numérique. Nous sommes allés à la rencontre des acteurs du projet.

PCN : un projet nouveau pour une nouvelle école

A la rentrée 2017, l’école élémentaire Saint-Sébastien a changé d’ampleur. En intégrant les effectifs de l’école Alphonse Baudin, sa voisine, l’école de la rue Saint-Sébastien accueille désormais 14 classes.

Pour son directeur, Jean-Philippe Fey, « cette fusion a permis d’installer une dynamique au sein d’une structure éducative totalement renouvelée. Au final, avec des enseignants nouveaux pour la plupart, c’est une nouvelle école qui a ouvert ses portes en septembre. Cela a favorisé l’arrivée et l’appropriation de Paris Classe Numérique ».

L’accompagnement de l’expérimentation

Pour expérimenter PCN, il est apparu naturel à Jean-Philippe Fey de désigner un référent ENT en mesure d’explorer l’outil et de répondre aux sollicitations des collègues. Pour Audrey Halbert, enseignante en CM1 depuis 4 ans, sa nomination en tant que référente ENT était toute naturelle « J’ai un profil particulier, je suis une ancienne informaticienne ! Evidemment, le numérique éducatif m’intéresse beaucoup. M. Fey m’a très vite identifiée comme une personne ressource ».

La référente ENT accompagne les enseignants dans l’utilisation de l’outil. « PCN offre de très nombreuses fonctionnalités. En tant que référente, je dois prendre le temps d’explorer toutes ces possibilités pour ensuite les partager avec mes collègues. Je dispose d’une journée de décharge mensuelle pour me consacrer à l’outil. C’est très utile mais pour être efficace le travail est avant tout quotidien. Les collègues n’attendent pas ma journée de décharge pour me solliciter et c’est normal ! »

Audrey Halbert a mis en place des formations pour les élèves également. En demi-groupe, les élèves du cycle 3 font ainsi leurs premiers pas sur l’ENT : accompagnement à la connexion et introduction à l’utilisation de certaines fonctionnalités. « Cela permet aux collègues d’engager une séquence avec l’ENT avec des élèves déjà familiarisés avec la solution ».

Les usages pédagogiques de Paris Classe Numérique

Isabelle Antoine, enseignante en CM2 arrivée cette année à l’école Saint-Sébastien, voit dans PCN une véritable opportunité. « Je suis arrivée dans un contexte où l’école lançait l’ENT. J’ai immédiatement saisi l’opportunité pour deux raisons : PCN permet de répondre aux exigences du programme en matière de numérique et l’ENT est un moyen de montrer aux élèves comment utiliser le numérique de façon raisonnée».

Parmi les usages d’Isabelle, la frise chronologique : «(…) aussi bien en histoire – récemment nous avons retracé les grandes dates de la Révolution – que pour la vie de classe. Je pense que c’est important pour les élèves d’avoir des repères sur le déroulement de leur année scolaire. Qu’ils sachent d’où ils partent et où ils vont ». C’est dans cette optique que la professeure des écoles a créé une frise chronologique retraçant tous les évènements importants de la classe : sorties cinéma, classe de neige, session du parlement des enfants, tout y est ! « Ce carnet de bord doit permettre aux élèves de se situer dans leur année scolaire et de se souvenir de tout ce qu’ils accomplissent ».

L’ENT est aussi utilisé dans les classes du cycle 2. Géraldine Gythiel est enseignante en CP, elle a aussi rejoint l’école Saint-Sébastien à la rentrée 2017. « Pour des CP, les usages sont forcément différents car les élèves sont moins autonomes, malgré cela l’ENT a aussi toute son utilité ! »

Preuve en est le blog de la classe des CP que Géraldine alimente régulièrement : « Je publie des articles sur les sorties, je relaie les photos des productions des élèves pour que leurs parents y accèdent. Je poste aussi les verbatims des élèves lorsque je leur demande de commenter nos sorties. Pour le moment, je suis seule à publier mais peu à peu, je souhaite tendre vers des productions directes des enfants. Ils en sont largement capables. D’ailleurs, depuis quelques mois que nous utilisons PCN, ils sont déjà beaucoup plus à l’aise avec l’outil ».

Les projets ne manquent pas, même pour les plus petits. « Je vais commencer à travailler en classe inversée. Pour cela j’ai créé un cahier multimédia dans lequel je vais déposer des vidéos en anglais ou en sciences que les élèves regarderont chez eux avant que nous exploitions les supports ensemble en classe » complète Géraldine.

Les parents et l’ENT

Pour se connecter depuis chez eux, les élèves ont néanmoins besoin de l’accord de leurs parents. Hormis quelques rares cas où les familles ne souhaitent pas que leur enfant utilise l’ordinateur de la maison, l’accueil de l’ENT est très favorable chez les parents d’élèves.

Anne Lévy-Fortier, représentante des parents d’élèves à l’école, connait bien PCN. « Je suis maman de quatre enfants, un en CP et trois au collège Beaumarchais qui utilise aussi Paris Classe Numérique. Je ne suis pourtant pas très douée en informatique mais c’est très facile d’accès. Ce qui m’intéresse ce sont les notes, les compétences et l’emploi du temps ».

« C’est aussi très pratique pour suivre les devoirs que je vérifie systématiquement » précise Fizia Hubert, dont deux des enfants sont scolarisés en CE1 et CM1. « En revanche, je ne souhaite pas que ma fille de CP puisse utiliser la messagerie, elle est trop jeune pour cela » ajoute Fizia. Anne est du même avis « Oui, sur de si jeunes enfants, l’intérêt de l’ENT est surtout de donner à voir aux parents ce qui est fait en classe. Pour la communication entre élèves, ils auront le temps d’apprendre à utiliser ces outils ».

La vitrine du périscolaire

« Donner à voir aux parents ce qui est fait en classe » mais pas uniquement ! PCN permet aussi aux parents et aux enfants de suivre les activités périscolaires. Sous la supervision de leur Responsable éducative Ville Julie Atangana-Abah, cinq animateurs ont créé des blogs pour mieux faire connaitre les activités proposées sur le temps périscolaire.

« Nous avons désormais un blog sur la capoeira : on trouve non seulement le déroulé des séances périscolaires mais aussi l’histoire de ce sport et des éléments culturels. Le blog consacré à la ludothèque est alimentée par notre animatrice spécialisée en jeux de plateau : elle y explique les jeux, fait découvrir des jeux venus d’ailleurs. Le blog du dessin relaie les productions des élèves… C’est très vivant et les enfants se sentent valorisés ! »

Julie sait que les blogs sont consultés puisque des commentaires y sont postés régulièrement. Pour aller plus loin, elle souhaiterait avoir des statistiques de consultation pour assurer un meilleur suivi et adapter en fonction le contenu des blogs.

Rechercher
retour en haut de la page