Se connecter à l'Ent

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

Dans le but d'améliorer les performances de la plateforme, une mise à jour technique est actuellement en cours. Votre ENT sera à nouveau accessible à 10h00.

PCN en musique au collège Henri Matisse

Lundi, 14h30, le ciel se dégage dans le XXème arrondissement de Paris. Rien d’étonnant lorsqu’on entend l’air de piano et les voix mélodieuses venus d’un couloir du collège Henri Matisse. Ici, PCN s’invite en cours de musique et partout ailleurs…

En rythme sur PCN grâce au blog d’éducation musicale

Pour Annie Doursout, professeure d’éducation musicale, cela ne fait pas de doute, les blogs de PCN sont des outils précieux. « J’ai toujours souhaité mettre à disposition des élèves les échantillons de musique que nous travaillons en classe mais tout ce que j’avais essayé avant n’était pas satisfaisant. Soit les blogs étaient payants, soit ils étaient envahis par la publicité ! J’avais tout simplement abandonné, c’était une vraie galère »

Désormais Annie offre à ses élèves la possibilité de réviser leurs chants à la maison. « J’ai créé un blog pour chaque classe et un pour la chorale. Les élèves y trouvent tous mes cours et les liens vers les vidéos ou les morceaux qu’ils doivent travailler. Ils apprécient vraiment »

Quant au temps consacré aux blogs, Annie n’a pas besoin de s’attarder sur la question « C’est très rapide ! Je dépose mon cours, je publie un lien, et c’est bon ! Ce n’est vraiment pas du travail en plus ! En début d’année, j’ai vu que ma collègue d’EPS avait créé un blog ‘Sport à Matisse’, je suis allée voir et je me suis lancée moi-même dans la création de blogs sans aucune difficulté »

Valeurs citoyennes à l’affiche sur le mur collaboratif

Nous quittons l’ambiance musicale du troisième étage pour rejoindre la classe de Sandrine Besnard, professeure d’histoire-géographie. Pour la séance du jour d’EMC (enseignement moral et civique), ses élèves de 4ème B devaient travailler sur les valeurs républicaines en contribuant, depuis chez eux, aux murs collaboratifs créés par l’enseignante.

Patriotisme et égalité sont par exemple des valeurs sur lesquelles les élèves ont dû effectuer des recherches avant de déposer sur le mur collaboratif des « notes » thématiques. Une note sur la liberté de la presse ou encore une sur le symbole du bonnet phrygien viennent orner le mur de la Liberté.

Enseignante au collège H. Matisse depuis huit ans, Sandrine reconnait les apports de PCN. « C’est un outil riche (…). Les 6ème s’en emparent très vite car l’ENT est là depuis la rentrée, moment de leur entrée au collège. Avec eux, tout va bien. Mais j’ai plus de mal avec les 4ème à qui il faut réexpliquer où se trouve ce qu’on a déposé sur l’ENT ou quels exercices ils doivent faire sur PCN »

Les élèves eux-mêmes ont leur avis sur la question : « C’est bien, on fait plein de choses sur l’ENT : les blogs, les murs ! Mais il y a trop d’élèves qui envoient des mails collectifs alors que ça ne concerne pas tout le monde ! » précise une collégienne.

Déjà submergés par les échanges des réseaux sociaux, les élèves semblent donc se raisonner : « Il ne pourrait pas y avoir un modérateur pour tous ces échanges qui n’ont pas leur place sur l’ENT ? » interroge l’un d’entre eux. De l’éducation civique à l’éducation aux médias, il n’y a qu’un pas que ces élèves de 4ème viennent de franchir. Le débat est lancé.

« L’interface la plus facile qu’on pouvait imaginer »

Direction le CDI où Sophie Dremeau, professeure documentaliste, anime un atelier philo avec les élèves de la classe ULIS.

« En tant que documentaliste, j’ai la particularité de travailler avec tous les élèves du collège. L’envoi de mails groupés par classes, par catégorie d’utilisateurs a été un vrai changement pour moi (…). Depuis 12 ans que je suis à l’Education nationale, j’ai l’impression que l’ENT est un sujet sur lequel on débattait toujours. Enfin, en voilà un qui marche et qui nous plait ! Cette version est la plus facile qu’on puisse imaginer »

Lorsque les élèves arrivent au CDI, ils se connectent à leur compte PCN depuis les PC à disposition. De là, ils accèdent au catalogue du CDI et consultent les blogs proposés par Sophie. « Récemment, nous sommes allés au palais de justice pour assister à des audiences publiques, le blog permet aux élèves de prolonger la visite ». Des sorties, Sophie en organise beaucoup. Pour faciliter leur organisation, elle apprécie le casier où le secrétariat a déposé les formulaires d’autorisation de sortie : « J’ai tout sous la main, on gagne un temps fou »

« C’est en marchant qu’on apprend »

Stéphane Béhé, professeur de SVT, est le référent TICE de l’établissement. Il anime les formations dédiées à l’ENT et se tient évidemment à la disposition de ses collègues qui ont des questions sur PCN. D’après lui, la meilleure façon d’apprendre, c’est de tester par soi-même et de voir ce qui pourrait être utile sur l’ENT pour telle ou telle classe.

« Par exemple en SVT, j’ai une classe de 5ème très participative cette année. On sent qu’ils discutent et débattent facilement. Plus qu’un cours classique, ce qui convient à ce type d’élèves c’est de leur apporter de la matière et à partir de celle-ci, ils vont construire leur propre cours (…). Pour m’adapter à leur profil, je m’apprête à utiliser le service ‘exercices de l’ENT’ ou encore les faire collaborer sur les murs… »

Les possibilités offertes par PCN-NG sont très nombreuses, les formations organisées par Stéphane permettent d’en découvrir une partie mais en toute modestie, Stéphane ajoute « Plus que par les formations, c’est en marchant qu’on apprend ».

L’environnement de travail des personnels de direction

Pour Patricia Jourdy, principale du collège depuis 5 ans, la nouvelle génération de PCN a été le déclic. « Pour tout un tas de raisons, je n’avais pas souhaité déployer l’ancienne version de PCN au collège Matisse. La ‘nouvelle génération’ est arrivée l’an dernier et j’ai été immédiatement convaincue ». Nouvelle ergonomie et applications intéressantes sont les deux éléments moteurs qui ont présidé sa décision.

« Une fois la décision prise, nous avons fait le nécessaire pour que ce soit prêt à la rentrée et tout s’est bien passé. Depuis, l’utilisation de PCN s’impose naturellement » ajoute Patricia. En tant que principale, elle alimente directement les actualités « Le semainier du collège, le fil de l’orientation… Parents et élèves peuvent trouver tout ce qu’ils cherchent et l’intérêt c’est qu’ils savent où chercher. C’est efficace! »

Alexandra Fremeau, principale adjointe, reconnait que l’ENT a surtout permis de répondre à un besoin fort exprimé par les enseignants « La solution privée que nous utilisions pour la vie scolaire était satisfaisante pour la partie administrative de notre travail mais les profs avaient vraiment besoin d’un outil qui aille plus loin en leur proposant des solutions pédagogiques. C’est tout à fait ce qu’offre PCN-NG ! »

Dans le bureau voisin, Salimata Doucouré, assistante de direction, passe aussi beaucoup de temps sur PCN. « Oui, l’ENT c’est tout le temps ! Avec la messagerie, la communication est beaucoup plus facile. Les parents nous écrivent directement, même les élèves ! Ce matin encore, un élève m’a informée qu’il ne mangerait pas à la cantine. J’ai eu l’info le jour même et j’ai pu transmettre à la gestionnaire pour procéder au remboursement de son repas ».

Rechercher
retour en haut de la page