Se connecter à l'Ent

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'ENT est actuellement indisponible suite à un problème indépendant de notre volonté. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément. Soyez assurés que nous faisons le maximum pour rétablir la situation au plus vite. Si vous souhaitez être informés dès la réouverture du service, merci de nous communiquer votre adresse mail. Cette adresse mail sera utilisée uniquement à cette fin et ne sera pas conservée.

La Rose Blanche, un collège du XXIe siècle

Dans le XVIIe arrondissement, en périphérie de la zone d’aménagement concerté Clichy-Batignolles et à la frontière avec le quartier haussmannien de la Plaine-De-Monceaux, le collège la Rose Blanche souffle les bougies de sa quatrième rentrée scolaire.

Le choix du numérique

Dès l’ouverture du collège en 2015, le numérique est mis au cœur du projet d’établissement par son Principal, Pascal Odin. Soucieux d’éviter le travers du collège futuriste hyper connecté, il s’attache à offrir à la communauté éducative les meilleures conditions d’utilisation des outils numériques d’aujourd’hui. A ce titre, la Rose Blanche incarne bien, pour son Principal, l’image d’un « collège du XXIe siècle ».

Le principal, Pascal Odin

Rendre les outils numériques disponibles et accessibles aux enseignant·e·s, aux élèves et aux parents, se traduit par une série de choix qui conditionnent toute la vie de l’établissement. Ainsi, les manuels scolaires imprimés ont-ils été remplacés par des équivalents numériques, au bonheur des élèves dont le poids du sac s’en est trouvé d’autant allégé. Les salles de classes ensuite ont toutes été équipées de VPI (vidéoprojecteurs interactifs), appréciés des enseignant·e·s qui en font un usage systématique. Des ordinateurs-tablettes, rangés dans des mallettes facilement déplaçables et incluant un dispositif d’alimentation, sont à la disposition des élèves et des professeurs.

Ordinateurs-tablettes

L’usage conjoint de ces différents outils est d’autant plus répandu que le collège bénéficie d’une couverture Wi-Fi à haut débit, permise par le rattachement de l’établissement à la fibre optique dès sa construction et à l’installation de bornes d’accès dans tout l’établissement.

Et, bien évidemment, depuis son ouverture, le collège utilise l’ENT, Paris Classe Numérique !

Mais le numérique, ce n’est pas automatique !

Des équipements de qualité et en quantité suffisante, des ressources pédagogiques sélectionnées, toutes les conditions requises pour des usages pertinents sont ainsi réunies. Mais qu’en pensent Diane, Bernice et Benoît, trois élèves du collège de 4e et 3e ?

« Les professeurs nous proposent assez souvent de travailler avec les tablettes. En anglais par exemple, précise Bernice, nous avons travaillé sur le thème du selfie. Nous devions faire notre autoportrait photographique en utilisant les tablettes, puis ajouter un texte. »

Benoît de son côté, consulte régulièrement sur PCN la rubrique des devoirs à faire. Il utilise aussi l’ordinateur familial pour ses devoirs et peut parfois les remettre à son professeur sous forme imprimée. Mais Diane n’est pas d’accord : « Je suis attachée à l’écriture manuscrite, j’aime pouvoir souligner en rouge. Je prends plaisir à sentir mon stylo glisser sur le papier. Je suis à l’aise avec le clavier, je sais taper vite, mais pour le moment je ne vois pas l’intérêt de faire mon travail sur ordinateur ».

Bernice, Benoit et Diane

Deux professeures de français, Mélanie Lozachmeur et Elodie Taillé, ne sont pas loin de partager le point de vue de Diane. L’écriture manuscrite leur semble encore la meilleure façon de se concentrer sur la « double tâche » liée à l’activité rédactionnelle : construction du sens et contrôle de l’orthographe. Il arrive cependant à ces deux professeures de demander à leurs élèves de produire des supports de présentation numériques pour des exposés ou des travaux de groupe. PCN trouve alors toute son utilité pour enregistrer et diffuser ces supports à toute une classe.

Le Principal intervient dans cet échange pour rappeler qu’il revient aux professeurs de juger de la pertinence du recours au numérique dans le cadre pédagogique. Mais quoiqu’ils décident, l’équipement et les ressources sont disponibles et accessibles.

PCN, complément pédagogique et éducatif

Au collège la Rose Blanche, les premières et les premiers à s’être réjouis de l’arrivée de PCN ont été les parents. C’est du moins le point de vue de Sophie, représentante de l’association Les Par’in et mère d’une élève de 6e et d’un élève en 3e : « Les parents sont les premiers bénéficiaires de PCN. Au primaire, nous avions un contact permanent avec l’école et tout d’un coup, au collège, tout change, nous perdons ce contact. Alors, PCN nous a permis de le rétablir et de compenser l’éloignement des parents de la vie de l’établissement. ».

Représentantes des parents d'élèves, Association Parin

A condition bien sûr d’accepter le temps d’apprentissage et de prise en mains de l’outil. « C’est un temps nécessaire pour comprendre les fonctions » explique Ingrid, également représentante Par’in et mère d’un élève de 3e. « Il y tout à gagner à l’intégrer à ses habitudes » ajoute Sylvain, représentant FCPE et père d’une élève de 5e. Ces trois utilisateurs chevronnés constatent que PCN « apaise les relations entre les professeurs et les parents ; nous pouvons nous adresser aux enseignants pour des petits problèmes, la messagerie n’est pas intrusive. Mais nous devons bien sûr accepter que les professeurs ne nous répondent pas dans la demi-heure, pendant le week-end ou les vacances ». Les parents soulignent aussi combien il est important pour chaque utilisateur de paramétrer le système de notifications afin d’éviter d’être submergé.

Représentant FCPE

Le Principal souligne à ce propos que l’enseignant référent numérique du collège est sur le point d’achever la rédaction d’un guide d’utilisation de PCN destiné aux parents et qui leur expliquera justement, pas à pas, captures d’écrans à l’appui, comment paramétrer son profil. Un guide du même type a déjà été réalisé à destination des enseignant·e·s.

Pour Pascal Odin, les applications de PCN viennent compléter les différents canaux de communication qui existent et ne peuvent être remplacés : entretien de visu, appel téléphonique, échanges via le carnet de liaison. L’application Actualités de PCN permet ainsi d’organiser des événements plusieurs mois en amont. L’association sportive du collège est un bon exemple de cette démarche. Un blog lui est dédié sur PCN, en plus de l’affichage classique d’information dans le couloir d’entrée de l’établissement. Toute la communauté éducative peut ainsi suivre les succès des collégiens sportifs !

Nous terminons ces échanges en évoquant le suivi pluriannuel des compétences et des évaluations qui est aujourd’hui entièrement dématérialisé et accessible par une application spécialisée via PCN. Depuis le primaire, jusqu’au lycée, le suivi du parcours de chaque élève devrait ainsi être facilité et personnalisé. Nous n’en sommes pas encore tout à fait là, mais nous y allons... !

Rechercher
retour en haut de la page