Se connecter à l'Ent

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'ENT est actuellement indisponible suite à un problème indépendant de notre volonté. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément. Soyez assurés que nous faisons le maximum pour rétablir la situation au plus vite. Si vous souhaitez être informés dès la réouverture du service, merci de nous communiquer votre adresse mail. Cette adresse mail sera utilisée uniquement à cette fin et ne sera pas conservée.

Danse contemporaine et numérique se rencontrent à l’école Claude Bernard

Une aventure originale mêlant danse contemporaine, paysages urbains et pratique du numérique s’invite à l’école polyvalente Claude Bernard (Paris XIX). Pour la troisième année consécutive, les écoliers ont l’opportunité de participer au projet de la Compagnie KeatBeck intitulé Dancescape.

Dancescape : un support numérique pour une exploration dansée

Contraction des mots anglais dance (danse) et landscape (paysage), Dancescape est une carte postale dansée restituée sous un format vidéo de quinze secondes, soit la durée maximale des vidéos d’Instagram, le réseau social de partage d’images qu’utilise le chorégraphe K Goldstein.

L’arrivée de Dancescape à l’école Claude Bernard puise ses racines dans une collaboration entre l’école et un établissement voisin, le collège Suzanne Lacore.

La première année, en 2016, les collégiens filmaient sur tablettes numériques les performances dansées des écoliers pendant les sorties d’exploration urbaine du nouveau quartier Rosa Parks-Macdonald. Les élèves modifiaient ensuite les images pour accentuer les contrastes et la saturation des couleurs, donnant aux vidéos un aspect magique et irréel. « Cette démarche artistique, c’est un moyen de muscler l’imagination des enfants » souligne avec enthousiasme K Goldstein.

La compagnie Keatbeck

C’est en allant à la découverte de leur quartier, de la danse contemporaine et du travail vidéo que les enfants ont fait naitre le projet Dancescape à l'Ecole, sous la houlette de la Compagnie KeatBeck, en partenariat avec le Centre Pompidou et avec le soutien de la Mairie de Paris.

Un projet inter-classes

« La première année, les CM2 et les 4ème sont allés explorer l’architecture et les paysages surprenants de leur quartier » explique le directeur Stéphane Calella. « Au cours de la deuxième année nous avons proposé à une classe de maternelle de participer au projet. A présent, nous accueillons dans l’école la Compagnie KeatBeck pour une résidence d’artiste de deux ans, et neuf classes participent au projet

Ce travail artistique et numérique ne s’est pas limité à la collaboration des CM2 et des collégiens.

« C’est en parcourant Instagram avec mon compte personnel que j’ai découvert par hasard le projet des CM2 » explique Mme Moquereau, enseignante d’une classe réunissant des élèves de petite, grande et moyenne section.

 M. Calella et Mme Moquereau

L’équipe pédagogique a désormais décidé d’étendre la participation à d’autres classes de l’école polyvalente. Elèves de l’élémentaire et de la maternelle sont systématiquement mélangés lors des ateliers.

2018 : le lancement de Dancescape Génération

Le 5 novembre dernier a eu lieu le lancement de la troisième version du projet : Dancescape Génération. Placé sous le signe de la transmission intergénérationnelle, ce nouveau développement du projet verra les classes de l’école Claude Bernard travailler avec les seniors du Centre d’animation Grange aux Belles (10ème arrondissement).

A cette occasion, parents, enfants et enseignant·e·s étaient convié·e·s à rencontrer les artistes de la Compagnie KeatBeck. Au programme de ce début de matinée : thermos, petits gâteaux et une dizaine de tablettes numériques. Un cocktail de convivialité pour que chacun consulte à sa guise les photos et vidéos postées les années précédentes sur Instagram.

Enfants consultant les tablettes numériques

Tout le monde s’est ensuite réuni dans la cour de l’école pour assister à une performance chorégraphique dont la mise en scène s’inscrivait parfaitement dans l’architecture futuriste de l’école. Au grand bonheur des enfants, les spectateurs et les spectatrices ont participé à une séance d’éveil corporel. De quoi chasser l’engourdissement matinal...

Performance dansée à l'école Claude Bernard

Sensibilisation à la création artistique et numérique

Tandis que certaines classes suivront des ateliers de danse contemporaine au cours de l’année, d’autres réaliseront les compositions musicales qui accompagneront les vidéos tournées par leurs camarades dans le quartier.

Danse, musique et création vidéo permettront aux élèves de développer leur sensibilité artistique. Le film Dancescape Génération sera projeté au Centre Pompidou et au cinéma le Louxor en juin 2019. Pour les élèves, les outils numériques deviennent alors de véritables instruments de création artistique !

Projection collective des films des années précédentes

Paris Classe Numérique, une alternative aux réseaux sociaux

A la croisée des arts et du numérique, ce projet d’école justifie pleinement le lancement de PCN à Claude Bernard. L’ENT permettra de donner une visibilité directe à Dancescape. Plus besoin de se perdre dans les méandres d’Instagram pour découvrir les épisodes de Dancescape Génération. Les photos, vidéos et morceaux de musique pourront directement être partagés sur Paris Classe Numérique.

L’utilité de PCN à Claude Bernard va bien au-delà de Dancescape. Le directeur M. Calella insiste : « A terme, l’objectif est de pouvoir tout numériser afin d’assurer un meilleur suivi du parcours éducatif des élèves, avec les cahiers de la réussite par exemple. Cela nécessite évidemment un temps d’appropriation de la part des enseignants, mais ils comprennent rapidement les avantages d’avoir un tel outil à disposition

Toute l’école trouve son compte sur PCN. Pas l’ombre d’un doute, l’école Claude Bernard est entrée dans la danse !

K Goldstein animant la séance d'éveil corporel

Rechercher
retour en haut de la page