Se connecter à l'Ent

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

Connexion depuis un environnement sécurisé
Si vous êtes dans un lieu sécurisé et que vous considérez qu’il n’y a pas de risque que quelqu’un s’empare de votre session (pendant une courte absence de votre part ou à votre départ si vous avez oublié de vous déconnecter), vous pouvez cocher cette case pour prolonger votre session pendant 6 heures

L'identifiant ou le mot de passe est incorrect.

L'ENT est actuellement indisponible suite à un problème indépendant de notre volonté. Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour ce désagrément. Soyez assurés que nous faisons le maximum pour rétablir la situation au plus vite. Si vous souhaitez être informés dès la réouverture du service, merci de nous communiquer votre adresse mail. Cette adresse mail sera utilisée uniquement à cette fin et ne sera pas conservée.

PCN, les élèves en parlent!

Au collège Georges Rouault (Paris 19ème), personne ne pourrait se passer de Paris classe numérique. L’administration, les enseignants, les parents ou encore l’infirmière l’utilisent. Les élèves aussi et ils en parlent !

Arrivée à Rouault

D’un côté Paris, de l’autre le Pré Saint-Gervais, entre les deux, le collège Georges Rouault. Pourtant si proche du boulevard périphérique, cet établissement classé REP+ se trouve dans une rue bien calme du 19ème arrondissement, à la lisière entre la capitale et la Seine-Saint-Denis.

Lorsque nous arrivons au collège, les couloirs sont silencieux et la cour de récréation parfaitement vide. Evidemment, il est 13h30. Or au collège Georges Rouault, à 13h30, on lit ! Instaurées depuis la semaine du bien-être, les dix minutes de lecture quotidienne permettent à tous de profiter d’un temps calme avant de reprendre les travaux de l’après-midi.

De quoi cultiver l’amour de la lecture et l’attachement au livre papier. Livre papier ou numérique, pourquoi choisir ? Au collège Georges Rouault, c’est surtout l’harmonie qui règne : entre usages dits « classiques » et usages « innovants », il y a de la place pour tout le monde. Paris classe numérique en fournit un bel exemple.

Cour de récréation

"PCN, c’est mon réseau social"

Richard est en 5ème, il est arrivé au collège l’an dernier et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un adepte de Paris classe numérique.  Son principal usage de l’ENT est quotidien et systématique. « Je change ma devise tous les jours et mon humeur trois à quatre fois par jour » explique Richard avec sérieux. Si certains ont pu douter de l’intérêt de cette fonctionnalité, Richard est convaincu qu’elle a toute son importance. « Chaque matin, je cherche à passer un message, à encourager les autres, c’est ma devise. Ça peut être vraiment simple mais c’est important : aujourd’hui, c’est tout simplement ‘bonne journée’ précise-t-il en souriant. Et puis, pendant une même journée, mes émotions changent, c’est pour ça que je change mes humeurs plusieurs fois par jour ! » ajoute-t-il.

Richard

Son camarade Ahmadou trouve cela un peu exagéré mais respecte cette façon d’utiliser les devises « Je ne regarde pas toujours les devises de Richard, il change trop souvent ! Pour moi, la devise, c’est pas comme ça. C’est ce qui me guide pour toute l’année » confie-t-il. L’année est donc placée sous le signe de la réussite pour Ahmadou « Je vais chercher les compliments du conseil de classe. J’ai confiance en moi », telle est la devise du jeune garçon pour l’année en cours.

Ahmadou

Avant de nous quitter, Richard et Ahmadou tiennent à nous faire une démonstration de leur aisance sur l’ENT. Leur profil, leurs applications, ils naviguent avec beaucoup de facilité entre les nombreuses fonctionnalités. « Moi, j’ai pas Snapchat, WhatsApp ou Instagram. PCN c’est mon réseau social et c’est mieux parce que c’est entre nous, au collège » ajoute Richard. On ressent dans les propos de Richard l’importance de se familiariser avec les réseaux sociaux dans un espace sécurisant et bienveillant.

Rihcar et Ahamdou

Un endroit où l’on trouve tout…

Pour May, élève de 6ème, les devises et les humeurs c’est du secondaire. « Je vois bien les devises d’autres élèves mais moi je ne m’en sers pas. L’ENT c’est surtout un endroit où je trouve tout » explique la jeune fille :  son emploi du temps, ses devoirs, les actualités du collège, les informations sur les concours, etc.

… et où l’on fait plein de choses

Plus qu’une caverne d’Ali baba où l’on ferait de nombreuses trouvailles, l’ENT est aussi un outil de travail pour May. « L’autre jour, j’avais pas bien compris un point du cours de SVT, j’ai écrit au prof avant l’épreuve pour qu’il m’explique (…). Et puis en anglais, on a utilisé le mur collaboratif pour publier une annonce pour vendre une maison. La prof m’a corrigée presqu’en direct » explique May.

Alors que nous nous apprêtions à saluer May pour interroger d’autres camarades, la collégienne nous interpelle « Ah et encore autre chose, en anglais, j’ai aussi découvert la carte mentale de PCN. Il fallait dire ce qu’on aimait et ce qu’on n’aimait pas se souvient-elle. I like dogs plaisante-t-elle but I don’t like…I don’t know ! ». Eh oui, May est résolument optimiste et positive, alors trouver ce qu’elle n’aime pas comme ça, ce n’est pas évident !

May

Zélia aussi est en 6ème et PCN n’a presque plus de secrets pour elle.  « Je connaissais déjà avant de rentrer au collège. J’étais à l’école des cheminets », l’école voisine au collège qui expérimente l’ENT depuis la rentrée 2017/2018. Zélia a de bons réflexes : un doute, une interrogation, elle n’hésite pas à solliciter les profs ou l’administration par PCN.

« Pour le jour de l’élégance, j’ai écrit à la CPE parce que je voulais être sûre que ma tenue (une combinaison) serait acceptée au collège » confie la collégienne. En termes de mode et d’élégance, Zélia ne plaisante pas. D’ailleurs, elle qui a très bon goût trouve les couleurs de PCN tout à fait bien choisies ! Sur le plan scolaire, elle utilise aussi PCN pour effectuer ses recherches documentaires au CDI, « je passe par PCN pour aller sur Isidoc, c’est Madame Gramard qui nous a montré comment faire » précise Zélia.

Zélia

Du côté du CDI

Direction le CDI donc pour interroger Laurence Gramard, professeure documentaliste au collège depuis six ans. L’ENT, Laurence l’utilise beaucoup ! « C’est notre principal canal de communication, avec les élèves et les enseignants bien sûr mais aussi avec les parents, et ça, c’est assez nouveau » explique Laurence. Dans le cadre de la semaine du développement durable, la professeure documentaliste a informé les parents d’élèves de la projection du documentaire Plastic planet de Werner Broote via la messagerie de l’ENT. Laurence ne s’attendait pas un tel succès, « Pour une première projection, nous avons eu du monde : une quinzaine de parents. Tout le monde a contribué au buffet participatif et a joué le jeu jusqu’au bout pour être cohérent avec la démarche développement durable…aucun gobelet en plastique, seulement du verre ! » précise la jeune femme.

Laurence Gramard

Outre la communication, Laurence est aussi une adepte du mur collaboratif qu’elle utilise avec les élèves pour créer une revue de presse hebdomadaire. Pour elle, l’outil numérique est aussi un moyen de raccrocher les élèves les moins intéressés par le fond pour les mobiliser sur un exercice plus créatif et plus valorisant.

« J’utilise aussi le Pad de PCN avec une collègue de SVT et nous sommes surprises de voir que les élèves s’en saisissent au-delà de l’usage initial » explique Laurence. En effet, le Pad avait été créé pour que les élèves déposent leurs recherches sur un thème lié à la santé et au développement durable. Bien que la séquence pédagogique soit terminée, les élèves continuent à alimenter et à consulter le Pad. Une victoire pour les enseignantes.  

Nous pourrions encore rester longtemps auprès de Laurence pour découvrir les nombreux blogs du collège (La voix de parents, Rouault et sa culture, Rouault et ses projets, etc.) mais l’heure est aux « devoirs faits » et le CDI se remplit d’élèves. La plupart se connectent sur PCN pour aller consulter les exercices à faire pour le lendemain. Nous nous éclipsons pour ne pas perturber ce moment très studieux…

Devoirs faits

"Les parents ont trouvé ça très pratique"

Nous terminons notre visite dans le bureau de Peggy Colcanap, principale adjointe du collège. Nous n’aurions pas pu nous économiser ce détour car c’est depuis son arrivée en septembre que Paris classe numérique est devenu incontournable. « Jusque-là les usages de PCN étaient limités, c’était surtout utilisé comme un portail d’accès à Pronote mais pas beaucoup plus. Lorsque je suis arrivée à la rentrée, on a simplement coupé les mails et tout est passé sur PCN. Ça a boosté les usages et les parents ont trouvé ça génial pour certains, très pratique pour d'autres » explique Peggy.

Peggy Colcanap

Dans un contexte où les élèves sont issus de familles souvent très défavorisées, PCN a trouvé toute sa place : « ça a été très pratique pour les bourses en début d’année scolaire. Les parents qui sont très éloignés de l’écrit se sont emparés de l’ENT : alors qu’ils hésitent à écrire un message dans le carnet de liaison qui les expose et rend visible à tous leurs difficultés en orthographe, ils nous écrivent sur l’ENT beaucoup plus facilement. Ils savent que leurs écrits restent entre nous, ils se sentent plus en confiance » explique Peggy.

Paris classe numérique contribue ainsi à renforcer les liens avec les familles. Un atout de plus pour ce collège classé REP+ où règne dans les couloirs une ambiance de coopération et de bienveillance…

Rechercher
retour en haut de la page