fr

A table, l’ENT est servi !

Engagé depuis plus d’un an dans l’expérimentation de Paris classe numérique Nouvelle génération, le collège Georges Méliès (Paris 19ème) redouble d’inventivité pour développer les usages de l’ENT. Depuis mars, un enseignant du collège propose à ses collègues de participer aux « déjeuners de l’ENT » dans le cadre de l’atelier Canopé de Paris. Ces courtes sessions de formation permettent de se familiariser en une heure avec les fonctionnalités du nouvel outil.

Frédéric Reglain
Le choix de l’expérimentation

Au collège Georges Méliès, il faut le dire, on utilisait peu Paris classe numérique. Dans cet établissement, Pronote et ses modules de vie scolaire s’étaient frayés une place de choix. Peu d’intérêt à utiliser la première génération de PCN dans un tel contexte.
C’est pourtant précisément pour cette raison que le collège a accepté de rejoindre l’expérimentation de la nouvelle génération d’ENT. « En nous offrant la possibilité de bénéficier d’une meilleure ergonomie et d’un lien direct et fluide avec Pronote, l’expérimentation de l’ENT-NG répondait parfaitement à nos besoins » explique Jérôme Lagaillarde, professeur de français au collège et enseignant détaché auprès de Canopé. Placé sous tutelle du ministère de l’éducation nationale, le réseau Canopé édite des ressources pédagogiques transmédias à destination de la communauté éducative.

Une culture numérique qui s’épanouira au long cours

L’établissement est très bien doté en équipements numériques : TNI, ordinateur et connexion wifi sont disponibles dans toutes les salles de classes. Mais cela ne fait pas tout. Classé en zone d’éducation prioritaire, le collège scolarise près de 400 élèves issus de familles en situation socio-culturelle fragile. Les équipes éducatives sont quotidiennement confrontées à des situations difficiles.

« Gérer ces groupes, c’est un véritable aspirateur à énergie. Malgré toute la volonté, ici on a moins de temps et moins de place pour le numérique » précise J. Lagaillarde. Pour autant, les bienfaits de l’ENT de nouvelle génération sont déjà évidents. Issa Sène, principal de l’établissement depuis septembre 2016, reconnait les grandes victoires de l’ENT de nouvelle génération.

« Désormais, 90% de la communication avec les enseignants passent par l’ENT et c’est aussi le cas pour la communication interne de l’établissement. En ouvrant l’ENT, nous découvrons toutes les possibilités offertes par l’outil. Cela dépasse le champ de la communication et de la vie scolaire pour s’inviter dans la pédagogie

Frédéric Reglain

 

Des sessions courtes pour découvrir les « fondamentaux » de l’ENT

Les usages pédagogiques de l’ENT sont justement l’objet des « déjeuners de l’ENT » proposés par l’atelier Canopé de Paris et animés par J. Lagaillarde. « Il fallait imaginer un temps de formation court et efficace qui n’empiète pas trop sur la journée des collègues. La pause méridienne est un moment convivial. En une heure, nous pouvons aborder pas mal de choses.». Ces formations s’adressent aussi bien aux enseignants du collège qu’à ceux des écoles Tanger A et B voisines, également engagées dans l’expérimentation de l’ENT.

 

Créer une page sur l’ENT-NG : « un jeu d’enfant »

Il est 12h15. A l’heure où les élèves vont déjeuner, deux enseignants rejoignent la session de formation du jour consacrée à la création des « Pages » dans l’ENT-NG. Une fonctionnalité simple qui permet de créer un site internet que l’on peut partager avec qui on veut. C’est parti pour une heure de formation pratique.

Mustapha Fathi, professeur de mathématiques au collège depuis 5 ans participe au déjeuner de l’ENT pour la première fois. Il utilise surtout l’ENT de façon « classique » pour consulter ses mails, faire l’appel et renseigner les notes de ses élèves.

Frédéric Reglain

« J’ai envie d’en savoir plus pour faire autre chose que de la simple communication. Je voudrais mettre des liens et des contenus pour permettre aux élèves d’approfondir des points du cours, les rediriger vers d’excellents sites de mathématiques interactifs. »

Mustapha n’est pas déçu du déplacement. En quelques clics seulement, J. Lagaillarde l’invite à créer un site, lui donner un titre, le personnaliser en rédigeant une brève présentation et en choisissant une image d’accueil. « C’est un jeu d’enfants, c’est très intuitif ! » s’exclame Jérôme.

Le fait est, sans aucune difficulté Mustapha et son collègue Olivier Thircuir, professeur de français, ont chacun conçu un projet de leur propre site. « Je cherchais un outil comme ça depuis longtemps pour partager facilement des contenus et proposer à mes élèves des vidéos et des extraits audio de poèmes par exemple » explique Olivier.

Frédéric Reglain

C’est avec facilité qu’Olivier et Mustapha se prêtent à l’exercice de création des pages. En moins d’une heure, chacun a ébauché dans son domaine un site attractif et riche en contenus. Les mathématiciens auront loisir de découvrir la vidéo sélectionnée par Mustapha sur les mystères des mathématiques tandis que les amateurs de théâtre pourront visionner sur la page d’Olivier une mise en scène du Médecin malgré lui provenant de l’institut national de l’audiovisuel.

 

Au menu des prochains déjeuners de l’ENT

La fin de l’année scolaire approche mais il est encore temps de prévoir une session des déjeuners de l’ENT. L’appétit des enseignants se confirme. En salle des professeurs, Mustapha et Olivier témoignent avec enthousiasme de la mini formation qu’ils viennent de suivre. Alors, qu’est-il prévu au prochain déjeuner de l’ENT ? « En juin, nous découvrirons comment créer un site inter-degré.» précise Jérôme. C’est noté, le rendez-vous est pris !

 Frédéric Reglain