fr

L’ENT-NG à tous les horizons

Le collège Jean-François Oeben (Paris 12ème) est entré dans le « monde des ENT » par la nouvelle génération. Avant de rejoindre l’expérimentation de PCN-NG, le collège n’utilisait pas d’ENT. En quelques mois seulement, PCN s’est offert une place de choix dans la vie de l’établissement : du latin à la technologie en passant par le CDI, l’ENT se profile à tous les horizons.

Gilles Bassignac
Avant l’ENT-NG…

Jusqu’à il y a encore peu de temps, les 500 élèves du collège Oeben ne savaient pas grand-chose des ENT. Fervent utilisateur d’un logiciel de vie scolaire, l’établissement avait développé des usages numériques avant tout orientés gestion et administration. L’an dernier, l’équipe pédagogique a décidé de se lancer dans une nouvelle aventure en acceptant la proposition de la DANE de rejoindre l’expérimentation d’un ENT de nouvelle génération.

Pour Patrice Ferris, principal de l’établissement, « la plus-value est surtout pédagogique. Avec les outils de vie scolaire, auxquels nous accédons désormais par l’ENT, nous nous limitions à communiquer. Maintenant, les enseignants bénéficient d’un outil au service de leurs enseignements. Tout ce qui se faisait de manière physique peut maintenant passer par le numérique. (…) Pour nous, personnels de direction, le lien avec les parents est plus direct. Nous utilisons la messagerie de l’ENT aussi bien pour les informations collectives que pour traiter des situations individuelles liées à la scolarité d’un élève. Cela se traduit par plus de réactivité de notre part. »

Gilles Bassignac

Pascal Ferris précise néanmoins que le maintien en parallèle de la messagerie de l’ENT et de la messagerie académique est parfois problématique : quel canal utiliser pour diffuser tel ou tel autre message ?

Une mobilisation et un investissement quotidiens

Déployer un ENT ne se fait pas tout seul. Outre la mobilisation des équipes de direction et de la communauté éducative dans son ensemble, le collège Oeben a principalement pu compter sur deux enseignants qualifiés de « ressources » par P. Ferris.

Denis Trouillard, professeur de technologie et responsable informatique du collège, a pris à sa charge les aspects techniques et la maintenance de l’ENT. Administration des comptes, création de mots de passe, dépannages ponctuels, autant d’activités qui l’ont beaucoup occupé en début d’année scolaire. « La mise en place de l’ENT nécessite un investissement personnel important, cela prend du temps mais il est très important d’assurer ce service au démarrage du projet. ».

Gilles Bassignac

De son côté, David Sillé-Champême, professeur de lettres et référent numérique, intervient davantage sur les aspects pédagogiques. « En début d’année, nous avons organisé des formations de groupes pour que les enseignants s’approprient l’outil. Au fil de l’eau, je me tiens à leur disposition pour répondre à leurs demandes et leur présenter de nouvelles fonctionnalités. J’interviens aussi aux côtés de D. Trouillard pour gérer les renouvellements de mots de passe, les pertes d’identifiants, etc. Il est fréquent que les élèves perdent ces données. ».

Vérification faite. Dans la cour de récréation, parmi les courses effrénées et les éclats de rires des collégiens, nous parvenons à interroger quelques-uns d’entre eux. Mariama et William, élèves de 3ème ont perdu leur mot de passe, « il va falloir s’en occuper pour aller voir nos notes ! » s’exclame William. À Mariama de renchérir, « et surtout pour connaitre les profs absents ! ».

Gilles Bassignac

Un outil au service de la pédagogie

Bien au-delà de la consultation des notes et des absences, l’ENT-NG est avant tout un outil offrant de nombreuses fonctionnalités pédagogiques.

D. Sillé-Champême est un adepte de la messagerie qu’il utilise fréquemment pour délivrer les consignes à ses élèves. « Plutôt que d’écrire les consignes au tableau, d’attendre que les élèves les recopient et de prendre le risque qu’ils les perdent, je leur envoie par mail. Les envois groupés sont très pratiques. Une fois connectés sur leur session en salle informatique, ils peuvent entamer l’exercice.».

Hier, D. Sillé-Champême a ainsi proposé à ses élèves de 4ème de créer la page Wikipédia en latin sur l’Aphrodite de Cnide de Praxitèle. Les latinistes effectuent ce travail d’écriture collaborative grâce à l’application Etherpad. « Nous essayons de centraliser un maximum de choses sur l’ENT. Après avoir découvert cet outil d’écriture collaborative, j’ai pu créer un ‘widget’ – ce petit icône qui apparait dans le menu de l’ENT [NDLR] – pour y accéder en quelques clics. »

Pour autant, il reconnaît aussi que l’ENT ne peut pas tout concentrer. Il serait dommage de se priver d’outils pédagogiques performants qui existent par ailleurs. « Les murs collaboratifs de l’ENT fonctionnent mais personnellement, je reste attaché à l’outil que j’utilisais précédemment et je n’ai pas de raison de changer. »

L’ENT se profile à tous les horizons

En technologie, D. Trouillard explore les différentes fonctionnalités de l’ENT : blogs, frise chronologique, etc. « En 6ème, j’ai utilisé la frise chronologique. Par petits groupes, les élèves ont présenté sur la frise l’évolution des solutions techniques de mobilité. (…) Ce type d’exercice permet de travailler plusieurs compétences : recherche d’information, création de contenus puis expression orale ! ».

Son avis sur l’ENT est très favorable. « C’est un outil assez puissant qui réunit tout en un seul espace même s’il reste encore des améliorations à apporter. Du reste, l’interface est fluide, les icônes sont sympas et tout est compatible avec les smartphones… Les élèves adorent ça et les collègues s’en emparent progressivement ! ».

Au rez-de-chaussée, le CDI n’est pas imperméable à l’ENT. Gaël Pilorget est un documentaliste aux multiples casquettes : au collège Oeben, le CDI est aussi le lieu de l’enseignement moral et civique, de la prévention routière, de l’information professionnelle ou encore du concours de pâtisseries. Autant d’activités que G. Pilorget souhaite « cartographier » depuis un moment.

Gilles Bassignac

« Nous avons tellement d’activités ici que j’en oublie parfois. J’aimerais représenter simplement et visuellement l’ensemble des activités que nous proposons. La carte mentale de l’ENT est un support intéressant dont je vais m’emparer ! » explique G. Pilorget. « Je regrette seulement qu’on ne puisse pas intégrer plus de visuels dans la carte heuristique.».

Le CDI accueille chaque jour de nombreux élèves. « Les élèves viennent pour consulter l’ENT depuis les postes du CDI et ils chattent entre eux. Cela donne parfois lieu à des échanges injurieux. C’est inévitable et cela fait partie du travail que nous devons mener sur l’éducation aux médias. Ces dérapages sont formateurs. ».

Dans ce collège à dominante artistique qui accueille une section Danse, le professeur de musique et un professeur d’anglais se sont associés pour créer un blog « Music in England ». Les nombreux projets créatifs du collège pourraient se poursuivre d’une façon ou d’une autre sur l’ENT.

Alors quel sera le prochain projet à s’inviter sur PCN-NG ? Chaque année, un concours de pâtisserie est organisé au CDI et les participants sont filmés lorsqu’ils présentent leurs mets. Pourquoi ne pas relayer les vidéos des lauréats sur un blog de l’ENT ? L’idée est lancée et le documentaliste étudie le sujet !